• Saint-Hubert et ses chiens, bas-relief en bois, église Saint-Symphorien, Le Leslay

    Une légende racontée par un panneau en bois sculpté 

    Saint-Hubert est représenté en tenue de chasseur, il porte une corne de chasse à la ceinture, il pose un genoux à terre devant un cerf surmonté d'un crucifix, devant des chasseurs à cheval. La partie inférieure du panneau est délimitée par des chiens de chasse dont les regards convergent vers Saint-Hubert, conférant au bas-relief une dynamique extraordinaire.


    Saint-Hubert - chiens - Le Leslay
     

    La légende locale de Saint-Hubert

    La légende raconte que Saint-Hubert avait une passion dévorante pour la chasse. De ce fait il n'était pas empreint des choses de l'église, manquant tous les offices religieux. Chaque jour que Dieu éclairait, il partait à la chasse avec ses lévriers.  Mais le rendez-vous avec Dieu était proche ; un vendredi saint, un cerf d'une taille  inhabituelle se mit devant lui avant de bondir en direction de la forêt, entraînant Saint-Hubert à cheval , les autres chasseurs,  et les chiens à sa poursuite. Après des heures de traque, le cerf ne montrait aucun signe de fatigue, tandis que Hubert, et les autres chasseurs étaient harassés de fatigue. Hubert eut alors une vision lumineuse : Le cerf blanc surmonté d'un crucifix se mit devant lui , une voix lui demanda d'abandonner sa passion pour s'occuper de son âme. Hubert s'agenouilla en promettant de se convertir. Hubert tint parole, il devint évêque. Il est connu pour être le patron des chasseurs. Il est invoqué dans les Côtes d'Armor pour guérir les plaies et les blessures ainsi que la rage.

    Source complète de la légende de Saint-Hubert datant de 1887 : Henri Gaidoz
    Source photo : Galerie Bretagne Sacrée



    « Dahouët, le port à échouageSaint-Roch, église Saint-Symphorien, le Leslay »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 23 Janvier 2014 à 09:46
    « Naïf » mais très beau et très explicite. Merci du partage de la photo et du texte :)
    2
    Jeudi 23 Janvier 2014 à 10:00
    Cette naïveté est à mon sens émouvante, la Bretagne regorge d'ailleurs de ces trésors religieux,
    3
    Jeudi 23 Janvier 2014 à 17:18
    J'aime beaucoup les doux yeux du cerf et les têtes dressées des deux chiens de droite.
    Merci Serge, bonne soirée.
    4
    Vendredi 24 Janvier 2014 à 08:59
    On pourrait presque voir les personnages s'animer à la façon d'un théâtre pour enfant.
    Il y a a près de chez nous un village qui s'appelle " Saint Symphorien de Lay " !
    5
    Vendredi 24 Janvier 2014 à 09:39
    Presque en effet, ce panneau illustrant une légende a tout pour raconter une histoire et animer l'imaginaire. Le Leslay vient du breton « les « pour château et « laë » pour (haut). Je ne connais pas l'étymologie de Lay pour le cas du village cité. Cependant, curieux de nature, j'ai été voir sur Wikipedia et j'ai vu un joli village perché sur la colline avec une belle église romane. Bonne Journée !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :