• Métier maréchal-ferrant ambulant

    Un métier pratiquement disparu qui renaît

     
    Dans l'après guerre l'arrivée du machinisme agricole a fait disparaître les maréchaux-ferrants du coeur des bourgs de campagne à un point tel que le métier était pratiquement éteint. Grâce à l'activité équestre de loisirs mais aussi la présence d'éleveurs bretons qui continuent à préserver les standards de la race bretonne, quelques maréchaux-ferrant procurent les soins nécessaires aux sabots des équidés. Concession à la modernité le maréchal-ferrant est désormais ambulant, il tracte désormais la cage de contention mobile derrière un fourgon.
     
    Reportage complet transféré sur Escapades Photo.fr :  Voir l'article
     

     

     
    Métier maréchal-ferrant ambulant - Le cheval est introduit dans une cage de contention

     

     

     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

     

    « Concours national d'attelage Reignac, le cheval subliméFierté d'un éleveur de chevaux bretons »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 2 Novembre 2012 à 20:30
    Il était encore présent à la foire de Kerien il y a 15 jours mais n'avait pas beaucoup de clients. En 2010 j'avais surtout photographié son « apprentie » http://toilapol.blogspot.fr/2010/10/marechale-ferrante.html c'est vraiment très intéressant de suivre toutes les opérations et tu en as fait un très bon aperçu.
    2
    Vendredi 2 Novembre 2012 à 22:33
    très bon reportage qui permet de découvrir le travail du maréchal ferrant. J'en avais vu un à l'œuvre ici, près des vignes mais ne le vois plus guère.
    Je trouve l'intervention assez impressionnante lorsqu'il faut découper, tailler la corne.
    Et bravo pour le titre plein d'humour; après tout, nous préférons ce maréchal-ci.
    3
    Vendredi 2 Novembre 2012 à 23:48
    Ton lien est une invitation à compléter la vision du métier de maréchal-ferrant. Je connais de nom la foire de Kerien dans les Côtes d'Armor mais je n'y suis jamais allé. L'artisan en question est costarmoricain mais j'ignore où il réside. Dès lors il n'est pas étonnant de le trouver dans la région centre Bretagne.
    4
    Vendredi 2 Novembre 2012 à 23:51
    Ces clichés jamais publiés dormaient dans ma galerie d'images depuis 2011 alors que je publie quelques notes relatives au chevaux j'ai trouvé intéressant d'associer cette note. Voir tailler la corne est intéressant et il faut le dire impressionnant mais cette partie est innervée c'est comme l'ongle pour nous mais en très très épais.
    5
    Anonyme
    Samedi 18 Mai 2013 à 16:08
    quel formation pour devenir maréchal férrant ?
    6
    Samedi 18 Mai 2013 à 18:51
    http://www.institut-marechalerie.com/PDFs/devenir_marechal.pdf
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :