• Chinon, l'ancien village troglodytique

    Des familles habitaient sous terre il y a quelques décennies

    La visite de la chapelle semi troglodytique Sainte-Radegonde à Chinon donne l'opportunité de découvrir les restes d'habitations troglodytes qui sont aujourd'hui majoritairement à l'abandon. Ici comme dans une partie de l'Indre et Loire et du Saumurois, les collines en tuff ont permis à cet habitat primitif de se développer. L'érosion et le manque d'entretien ont progressivement conduit à des éboulements. Il  reste aujourd'hui des vestiges indiquant qu'il y a encore quelque décennies des familles vivaient en ce lieu.


    Chinon Sainte Radegonde : Vestiges troglodytiques
    Chinon Sainte Radegonde : Vestiges troglodytiques

    Chinon - Maison troglodytiques : Niches dans le tuff

    Chinon : Habitation troglodytique éboulée

    Chinon : Cheminée sur habitation troglodyte éboulée
    La falaise érodée s'est éboulée. Elle donne une coupe transversale de l'habitation troglodytique. La cheminée monte à la verticale jusqu'au faite de la colline, les pièces de vie apparaissent également de manière évidente.
    « Collégiale Saint-Mexme, Chinon vu à travers les vitraux d'ArtFresques romanes, église Saint Martin, Lignières de Touraine »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :