• Chapelle de Saint-Éloi, Guilligomarc'h

     

    Découvrir la richesse du patrimoine breton

    La chapelle de Saint-Éloi, dédiée à Notre-Dame de la Clarté, édifiée au16e siècle, ouvre ses portes chaque après-midi jusqu'à la mi-Août. C'est l'occasion de visiter un monument en cours de classement, qui vaut largement le détour. Le mérite en revient à une association qui s'attelle à la lourde tâche d'obtenir le classement du site puis du financement pour procéder aux travaux de préservation du patrimoine.

    État des lieux

    La chapelle a bougé, la charpente a exercé une pression contre les murs, peut être des poutres ont été coupées au fil des siècles dans la nef. De ce fait les sablières bien qu'encore visibles se sont inclinées en raison des mouvements de la maçonnerie. On remarque notamment des piliers de nefs qui ont perdu la verticalité d'origine. Comme dans beaucoup d'édifices datant du 16e siècle, les vitraux ont été remplacés, vraisemblablement à la fin du 19e ou au début du 20e siècle. Les vitraux du transept portent la signature de Hucher et successeurs, le Mans.

    Un patrimoine ancien en cours de sauvegarde

    Les sablières sont typiques du 16e siècle, il reste aussi des statues anciennes dont l'intérêt est indéniable. Ainsi une statue creuse en bois de Notre-Dame de la Clarté, 16e siècle, en parfait état de conservation, est une des pièces majeures de la chapelle. Les explications disponibles sur une fiche permettent de comprendre les symboles de l'iconographie mariale. La Vierge repose sur un croissant de lune, symbole issu de l'apocalypse selon l'évangéliste Saint-Jean : "C'est une femme, le soleil l'enveloppe, la lune est sous ses pieds".  Notre-Dame de la Clarté porte l'enfant Jésus qui tient dans sa main gauche un globe terrestre, symbole de la royauté. Elle est entourée de deux angelots, portant les attributs de la passion, colonne de flagellation et la croix. La tradition affirme que les angelots seraient aveugles, en référence à la Clarté donnée par Notre-Dame, on venait la prier quand on avait des problèmes avec les yeux.

    Notre-Dame de la Clarté - Guilligomarc'h - chapelle de Saint-Éloi

     

    Notre-Dame de la Clarté - Guilligomarc'h - chapelle de Saint-Éloi
    La statue Notre-Dame de La Clarté - chapelle Saint-Éloi à Guiligomarc'h date du début du 16e siècle.

     

    Vitrail - Chœur chapelle Saint-Éloi - Guilligomarch
    Le vitrail du chœur : La partie basse, à gauche Saint-Meen , la passion du Christ au centre et Saint-Éloi, patron des orfèvres à droite date de fin du 19e ou début du XXe siècle. Par contre les couleurs et les motifs laissent penser que la partie supérieure est plus ancienne (voir notamment l'intensité du bleu), peut être d'origine soit aux environs de 1510. Les instruments de la passion du christs étaient souvent représentés à cette époque, la croix et l'échelle, le fouet de flagellation, la coupe de vin, la lance du centurion, le marteau et la tenaille.

     

     

    Sablière - Chapelle de Saint-Éloi - Guilligomarc'h
    Chapelle de Saint-Éloi :  Sablière - Un personnage tient dans sa main un poisson

     

    Sablière - Chapelle de Saint-Éloi - Guilligomarc'h
    Chapelle de Saint-Éloi - Guilligomarc'h - Le renard est souvent représenté au moyen-âge.

     

    Sablière - Chapelle de Saint-Éloi - Guilligomarc'h
    Le renard est un personnage.

     

    Sablière - Chapelle de Saint-Éloi - Guilligomarc'h
    Sablière dans le transept .
    sant tugen - Chapelle de Saint Éloi - Guilligomarc'h
    Sant Tugen - Chapelle de Saint-Éloi à Guilligomarc'h.

    Sant-Tugen est l'un des nombreux saints locaux bretons qui est vénéré à Primelin dans le Finistère Sud. C'est pourquoi il est un peu étonnant de trouver une statue dans la chapelle de Saint-Éloi qui appartenait autrefois au diocèse de Vannes. Pour en savoir plus sur la légende de ce Saint méconnu je vous propose un lien qui retrace la vie du Saint homme

    Saint Antoine d'Égypte, Chapelle de Saint-Éloi, Guilligomarc'h
    Chapelle de Saint-Éloi, Guilligomarc'h : Saint-Antoine d'Egypte est souvent représenté avec un cochon domestique

     

    Saint-Éloi, chapelle de Saint-Éloi - Guilligoamarc'h
    Saint-Éloi - Chapelle de Saint-Éloi - Guilligomarch
    Sant-Diboen ou Sant Diboan - Guilligomarc'h

    Sant Diboen ou Diboan, le recours ultime

    Sant Diboen est un saint exotique breton qui veut littéralement dire "Saint qui délivre de la douleur", il est également connu sous le le nom de "Tu-pe-tu" qui veut dire d'un côté ou de l'autre. Le sens à donner à ce nom populaire vient du fait qu'il était invoqué pour des cas désespérés. Les malades venaient se prosterner sous la statue pour lui demander de mettre fin à leur souffrance soit par guérison ou par l'envoi de l'âme dans l'autre monde.

    « Mouche sur une fleur ombellifèrePêcherie du Coscodo : Franchir le skluch pour s'abriter dans la hêtraie »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 9 Août 2014 à 21:24
    Notre Dame de la Clarté est une très belle statue tout en harmonie et très belle sur son croissant de lune.Son visage est lumineux. Les autres me font un peu penser à des santons.Est-ce le travail du bois, goupil compris qui fait le lien avec les santons?
    Tout ce monde représenté est un livre de symboles.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Dimanche 10 Août 2014 à 09:06
    Cette chapelle qui présente beaucoup d'intérêt est vraisemblablement préservée grâce à une association locale. J'aime beaucoup la statue de Notre-Dame de la Clarté. Les autres personnages sont effectivement stylisés, comme souvent l'étaient les sculptures de cette époque. On retrouve ce dépouillement couvert de symboles sur les sablières. Le dépouillement extrême des traits permet effectivement de capter du regard l'essence des symboles.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :